Amitié de pâte à mâcher

...Bien écrasée !

Dans ma main, je vous ai serrés

Vous n’avez plus ni pieds, ni nez !

 

« Etiez amis que vent emporte

Et il ventait devant ma porte » !

Sentiments chiffonnés,

Ecrivains de papier !

 

Vous avez tourné toutes les pages

Mis dans la marge,

Nos fous rires et nos mots.

Il y a-t-il eu des maux de trop ?

 

Trois petits tours et puis s’en vont

Les marionnettes et les passions.

Dans ma paume, roule,

Petite boule !

 

Tu deviendras, jouez crécelles,

« Boule de Noël !

Je t’accrocherai dans le sapin

De mes chagrins !